bio/bibliographie de G. C.-T. actualité de G. C.-T.
Mes Oisivités l'Abîmes de la représentation
dispositifs audio-visuels Mœurs de ce siècle
les Transcriptions Les Copies
La sculpture Les Images de G. C.-T.

Les peintures sur le motif les collectons Miroir du monde
les Artistes en petits soldats Les Rébus
Les Réappendre à lire l'Atelier d'Aujourd'hui
Les Défiguration critiques Divers

accueil / œuvres / collections / biographie / actualité / contact


Les Peintures sur le Motif

1966 1989, 1991-


1.- Peintures sur le motif sur ouvrages
(1951 1966, 1978, 1988)


2.- Peintures sur le motif sur périodiques

• L’Actualité lyonnaise (1991)

• L’Actualité heureuse (1991)

• L'Actualité artistique en région (1992)

• L'Actualité en Franche-Comté (1996)

• L’Actualité à Genève (1996)

Mes deux années passées comme élève-géomètre, ne m’ont certainement pas été inutiles, de là peut-être ce besoin d’arpenter toutes les catégories des Beaux-Arts, d’en mesurer tous les genres, tous les modes. Peintre d’atelier, je l’étais déjà avec mes Transcriptions, mais le motif manquait cruellement à mon expérience, et risquait de porter préjudice à ma carrière, je résolus donc d’œuvrer sur le vif. Appliquant les principes chers à Camille Corot, –pour faire des chefs-d’œuvre en face de la nature, «S’asseoir au bon endroit, établir ses grandes lignes, chercher ses valeurs et mettre sur sa toile ce qu’on a là et là» touchant tour à tour sa tête et la place de son cœur– et les adaptant au monde d’aujourd’hui, je me mis à travailler sur les motifs, le nouveau, celui nous arrivant tous les jours à domicile, au travers des journaux, magazines, livres, etc.; coloriant (colorisant) les reproductions photographiques noir et blanc. Ces Peintures sur le Motif sont donc des pages de quotidiens, livres, magazines, le motif étant autant la page, l’article, la photographie, que sa légende. Le titre de l’œuvre réunit l’ensemble des références constituant le motif à partir de la photo colorisée : nom du journal, date de parution, page, rubrique, légende de la photo, titre de l’article et de son auteur, dans la plus pure tradition du XVIIe siècle, lorsque le titre décrivait tout ce qu’il y avait dans le tableau. Les premières Peintures sur le Motif volontairement déterminées datent de 1966, je les avais nommées Peintures d’histoire, car exécutées sur les pages de l’Encyclopédie de poche de la peinture-sculpture-architecture réalisée par Michel Ragon, éditions Kister de Genève, alors que j’étais élève à l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg ; il y eut une deuxième tentative en 1978, sur d’anciens catalogues d’exposition, puis en 1980 où ce mode d’investigation fut désigné par Peintures sur le Motif, mais la phase d’intense activité n’apparut qu’en 1991, dans les pages de la Gazette Drouot, puis les pages de quotidiens. La série réalisée sur les pages du magazine «Point de Vue-Images du Monde» me permit de me spécialiser dans le portrait de personnalités, ce qu’il me manquait encore, j’acquis le statut de peintre mondain, j’étais un nouveau Van Dongen. A titre de curiosité et d’étude, quant aux motifs choisis, sont consultables mes premiers pas en la matière, 1949, au crayon bleu et rouge, dans un dictionnaire allemand illustré (Ders Sprach Brockhaus), page 25 : Antilope, antipode, pomme, page 44 : gare, page 45 puits de mine, page 89 : pupitre des produits de la bourse, un talus, page 203 : salle de restaurent, brasserie, page 207 :récipients, page 271 : feuille de houblon, cornes de bélier et de bœufs, corne, trompe, trompette.Puis plus tard à l’âge de 13-14 ans (1959-60) sur les manuels illustrés de la littérature française (Bossuet, Marivaux,

• 1991, Galerie Verney-Carron, l’une des salles était consacrée à un ensemble de Peintures sur le Motif sous-titrées «L’Actualité lyonnaise», où chaque jour amenait dans les cadres vides déjà accrochés sur les murs de la salle d’exposition, de nouvelles Peintures sur le Motif issues des dernières nouvelles des quotidiens régionaux tels que Le Progrès, le Dauphiné Libéré, Lyon-Figaro, Libération-Lyon; au total 30 Peintures dont 13 au format : 62 x 44 cm et 17 au format : 43,5 x 31,5 cm.

• Cette même année à Montbéliard, une nouvelle série, intitulée «L’Actualité heureuse», était tirée de numéros du magazine Point de Vue-Images du Monde évoquant la famille Wurtemberg, dont l’un des fiefs était Montbéliard, et tout particulièrement le duc Karl de Wurtemberg et la duchesse Diane de France. Etaient présentées au total 16 Peintures dont 6 au format : 38,5 x 57,5 cm et 10 au format : 38,5 x 30,5 cm. Une autre série de peintures modaines fut accrochée, le temps du dîner de vernissage, à l’Hôtel de Sponeck, autre lieu historique (série tirée de La lettre de Montbéliard, revue de la municipalité, évoquant le sénateur-maire de Montbéliard, un portrait des responsables du Centre d’Action Culturel, et quelques personnalités de la famille Peugeot, soit 12 Peintures au total).

• En 1992, du 22 au 29 mai, une nouvelle série tirée de La Dépêche du Midi fut présentée à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier «L'actualité artistique en région», avec quelques Peintures sur le Motif dans un volume de la collection La Peinture en Europe des Librairies-Imprimeries Réunies, ouvrage présent dans toutes les bibliothèques d’Ecoles d’Arts de la première moitié du XXe siècle.

• Depuis, cette liste n’a cessé de s’agrandir, avec notamment «L’Actualité en Franche comté» avec le Républicain Lorrain, «L’Actualité à Genève», avec le Journal de Genève accroché dans l’atelier du peintre moderne : l’Atelier d’aujourd’hui ouvert en permanence au Musée d’art moderne et contemporain de Genève.

Les Peintures sur le motif d’avant 1991, ne sont pas ici, répertoriées.

Sommaire de l'Œuvre